close
ASCENSION DU NYIRAGONGO, RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

ASCENSION DU NYIRAGONGO, RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

Quand quelqu’un me demandera ce que j’ai vu de plus joli, je répondrai sans hésiter: les chutes de lave du Nyiragongo!!!

Cascadas de lava
Chutes de lave

Le volcan Nyiragongo (3470m) est situé en République Démocratique du Congo (RDC), à environ 15km de la ville de Goma, dans la cordillière des montagnes Virunga. Un magnifique lac de lave, le plus grand du monde, se trouve dans le cratère. Le site est grandiose et le spectacle d’un beauté incroyable…

Le volcan Nyiragongo est un des volcans les plus actifs au monde mais peu d’études à son sujet sont réalisées car de nombreux conflits armés secouent le pays depuis des années. Le lac de lave fut découvert par un explorateur allemand en 1894. Plusieurs éruptions ont eu lieu: en 1977, la lave a détruit les murs du volcan et s’est écoulée à plus de 100km/h sur la ville de Goma jusqu’au lac Kivu détruisant la ville et provoquant la mort de plusieurs centaines de personnes. La plus récente éruption de janvier 2002 a aussi provoqué la destruction d’une grande partie de Goma et près de 150 personnes sont mortes. Plus de 400 mille personnes ont du fuir Goma. La lave est arrivée jusqu’à l’aéroport ce qui a compliqué l’arrivée de l’aide internationale et l’évacuation de la population locale.
Le cratère est gigantesque, environ 2km de diamètre. Dans le fond, le lac de lave est en constante ébullition. En mars 2016, un petit cône se forma, dans la partie Est du cratère, d’où sont expulsés régulièrement de petits jets de lave qui entretiennent les spectaculaires rivières et cascades de lave se jettant dans le lac.

Corazón de lava
Coeur de lave
Lago de lava
Lac de lave

Comment y arriver?

Dû à la proximité de la ville de Goma et de la frontière Rwandaise, il est relativement facile d’y arriver. La majeure partie des visiteurs arrivent en avion depuis Kigali, la capitale rwandaise.
De Kigali, il faut compter environ 3h30 de trajet en transport public, jusqu’à Gisenyi, ville frontalière coté Rwanda. De Gisenyi, on se rend à la frontière congolaise de Grande Barrière en moto-taxi (500rwf, 5mn), et de l’autre côté, on est déjà à Goma!
De Goma à Kibati (15km), il faut prendre une moto-taxi ou taxi, compter environ 20USD par trajet. On peut aussi y arriver en transport public, mais prévoir beaucoup de temps… et selon les rangers, ce n’est pas prudent. En plus au retour, les bus sont tous pleins.
L’excursion part à 10h. Le plus facile est de passer la nuit à Goma, mais si tu ne veux pas cette option, tu peux passer la frontière le matin de très bonne heure et aller directement à Kibati. Prévoir beaucoup de temps car il peut se former de longues queues à la frontière!

En la frontera, de camino a Goma
A la frontière, en chemin pour Goma
mapa del Nyiragongo y alrededores
carte du Nyiragongo et alentours

Comment réserver? Comment solliciter le visa?

Le plus facile est de passer par le site web du parc des Virungas: www.visitvirunga.org
Ils sont très efficaces et si tu as des doutes, tu peux envoyer un email, ils répondent généralement aussitôt.
L’excursion au Nyiragongo coûte 300 usd. Tu peux donc la réserver online, et une fois effectué le paiement, tu reçois la facture. Avec le numero de la facture, sur la même page web, tu peux faire la demande de visa. Tu remplis le formulaire et les données du paiement. Sur le formulaire il est indiqué que le processus peut mettre jusqu’à 2 semaines, mais dans mon cas, j’ai reçu la confirmation du visa à la frontière en 24h!!! Cette confirmation arrive sous forme d’une lettre d’invitation, confirmant l’excursion au volcan. Il est nécessaire d’imprimer cette lettre pour la présenter à la frontière congolaise.
Je n’ai eu aucun problème à la frontière, c’était dimanche midi, un jour très tranquille. En présentant mon passeport et ma lettre d’invitation, le policier est parti vérifier dans un bureau que mon nom figurait bien sur la liste des demandes de visa, et en 5mn mon passeport était déjà timbré! Il est aussi nécessaire de passer par le controle sanitaire où l’on prend ta température et on vérifie ton carnet de vaccinations.

La sécurité durant le trek

La situation au Congo est en nette amélioration et la region de Goma, le Nord-Kivu est considérée comme sûre mais les accords de paix restent encore fragiles. Il convient de s’informer avant d’entreprendre le voyage. Les agents du parc peuvent te tenir au courant par email. Je me suis sentie en sécurité tout le temps. Les congolais sont des gens très gentils et très accueillants!
Durant la marche, deux rangers armés accompagnent le groupe, un devant et un autre derrière.
Pour la sécurité à Goma, voir l’article Une promenade dans les rues de Goma.

Con John el ranger
Avec John le ranger

Quand y aller?

La meilleure saison pour se rendre au Nyiragongo est pendant la saison sèche, de juin à mi-septembre, sachant qu’il peut pleuvoir à n’importe quelle saison de l’année.
Les temperatures au sommet oscillent entre 2 et 7 degrés.

A emporter:

Des vêtements chauds et impermeables! Il peut pleuvoir à n’importe quelle saison! Par exemple: une veste imperméable, deux polaires, un sous-pull, et Tshirt de rando.
Prévoir des vêtements de rechange: un Tshirt (pour la sueur), une ou deux paires de chaussettes extra et un pantalon (au cas où il pleut) ou emporter un pantalon de pluie.
Un sac de couchage chaud (température 0 degré) protégé d’un sac en plastique pour éviter qu’il se mouille.
Au moins deux litres d’eau, pas d’eau ou de source disponible sur tout le trajet.
La nourrriture: prévoir pour un déjeuner, un diner et un petit-déjeuner plus snacks. Tu peux opter pour prendre un cuisinier mais pour moins de 24h, ça ne vaut pas trop la peine, surtout si tu es seul.
Une lampe de poche
Baton de marche disponible à l’entrée du parc (5usd), pas essentiel mais utile surtout pour marcher sur la coulée de lave et plus facile pour la descente.
Tout cela devrait tenir dans un sac à dos de taille moyenne. Si tu as besoin d’un porteur, ils sont disponibles à l’entrée du parc, pour 12usd et portent jusqu’à 15kg.

Où dort-on?

Dans de petites cabanes fermées. Basiques mais toutes équipées de petits matelas de mousse et oreillers, mais pas de couvertures! Il faut donc prévoir un sac de couchage assez chaud! J’insiste, il fait froid au sommet! Entre 2 et 7 degrés de moyenne. Ce sont des cabanes de deux personnes mais si tu es dans un petit groupe et voyage seul, tu n’auras pas à partager. Un conseil: ne pas laisser d’argent dans la cabane quand tu n’y es pas!
Les toilettes sont basiques, dans un petite cabane en contrebas avec une corde pour descendre et remonter!

Las cabañas cerca del cráter
Les cabanes près du cratère
Interior de las cabañas - Nyiragongo
Intérieur des cabanes – Nyiragongo
La casita de los lavabos con la cuerda
Les toilettes, avec corde pour descendre et monter

LA MARCHE

Dénivelé positif: 1471m, début du sentier à 1999m d’altitude et bords du cratère à 3470m
Temps d’ascension:environ 5h (6h avec pauses)
Temps de descente: environ 3h (4h avec pauses)
Difficulté: moyenne
Distance: 8km (aller)

Cette marche n’est pas trop difficile et est accessible à n’importe quelle personne en bonne condition physique. Le dénivelé est important, plus de 1471m, mais le groupe va à un rythme adapté à tous. Les rangers attendent les derniers et s’arrêtent régulièrement, une pause de 15mn est prévue toutes les heures.

Le chemin commence juste derrière le poste de control du parc des Virungas situé dans le village de Kibati. On peut entendre les nombreux hélicoptères de la UN en patrouille dans la zone.
La première partie traverse une jolie forêt, le chemin est facile et relativement plat. Après une heure de marche, on arrive à la coulée de lave de l’éruption de 2002. Il est plus difficile de marcher dans les cailloux volcaniques.La végétation est encore exuberante et à cette periode de l’année (septembre), on trouve beaucoup de fleurs et de jolis papillons.

En la entrada del parque en Kibati
A l’entrée du parc à Kibati

vegetacion-de-camino-al-nyiragongo

Petit à petit, on gagne de l’altitude et la vue est splendide. On marche de nouveau dans la forêt. Plus on monte et plus rare ce fait la végétation. On arrive à la cabane des porteurs, à partir d’ici, la végétation disparait presque et le chemin, très pentu, continue sur la roche volcanique. On voit déjà les cabanes où l’on passera la nuit.

img_3259

ultimo-tramo-del-sendero

On arrive finalement au bord du cratère à 17h. La vue du cratère est impressionnante! Beaucoup de fumée cache un peu le fond du cratère et les coulées de lave mais on voit de mieux en mieux à mesure que la lumière du jour baisse.
Le point de vue sur le cratère est juste en haut des cabanes, ce qui est très pratique, pas la peine de marcher beaucoup plus. Attention, ne pas laisser d’argent dans les cabanes!

La descente le lendemain matin sera plus rapide, nous partons à 7h pour arriver à 11h, avec de nombreuses pauses en chemin. La partie la plus délicate est la descente depuis le campement, faire attention à ne pas tomber sur la roche volcanique qui peut être glissante après la pluie.

El Cráter
Le cratère
El cráter al atardecer
Le cratère au coucher du soleil
Lago de lava al atardecer
Lac de lave au coucher du soleil
Lava en ebullición
Lave en ébullition
Ríos de lava
Rivières de lave
Ríos de lava
Rivières de lave

UNE RANDONNÉE TERRIFIANTE : LE CRATÈRE DU VOLCAN SANTIAGUITO

LE MASAI MARA ET LE SERENGETI EN VIDEOS