close
LA NOUVELLE-ZÉLANDE À VÉLO

LA NOUVELLE-ZÉLANDE À VÉLO

Voici mon expérience en Nouvelle-Zélande à vélo sur les deux iles pendant 2 mois. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter via facebook ou instagram!

QUAND PARTIR?

La météo est capricieuse en Nouvelle-Zélande. On dit même par ici: “if you don’t like the weather, wait for 5 minutes” (“si tu n’aimes pas le temps, attends 5 minutes”). Effectivement on peut avoir soleil pluie vent et orage dans une même journée.

La meilleure saison pour s’y rendre est l’été, de janvier à mars, quand il fait plus chaud (20-25 degrés) et les jours sont ensoleillés et plus longs. Mais décembre et avril sont aussi très agréable.

A savoir qu’il y a differents types de climats. Il fait évidemment plus frais en altitude, la West Coast est généralement pluvieuse, même en été, et l’Ile du Nord est généralement plus ensoleillée. Il y a aussi plus de vent au printemps (octobre novembre), même si on a eu du vent jusqu’en février…

Mais l’été est aussi la période la plus touristique! En janvier, les Néo-Zélandais sont en vacances et en février ce sont les touristes venus d’Europe et d’Asie qui envahissent les lieux. Oui, ici aussi il y a une clientèle européenne et chinoise importante!

VISA, BILLET RETOUR ET TAXE ECOLOGIQUE

Depuis peu, la Nouvelle Zélande demande à ses visiteurs étrangers l’obtention d’un visa électronique “NZeTA” et le paiement d’une taxe écologique. Un billet retour ou de continuation à un autre pays est aussi obligatoire pour un visa de touriste. Je n’avais pas de billet retour mais un billet pour les iles Cook, ça marche donc aussi.
Regarde le lien ici pour solliciter le visa, tu le recevras en peu de temps, quelques jours maximum. Ne te trompe surtout pas sur le numero de passport! Certaines nationalités ne sont pas éligibles à ce type de visa.

QU’EMMENER?

On a pédalé souvent en Tshirts mais une veste-coupe vent est essentielle pour les matins frais, zones de montagnes, et temps couverts. Prévoir une veste chaude et imperméable aussi! Surtout si tu vas camper tous les soirs!

Le sac de couchage dépendra de ta résistance au froid: prévoir entre 0 et 10 degrés si c’est au printemps ou si tu prévois de dormir en montagne l’été, un de 5-15 degrés en été ailleurs devrait faire l’affaire.

Prévoir une tente qui résiste bien au vent. Parfois il est difficile de se mettre à l’abris… en principe il y a moins de vent en plein été mais en décembre et janvier, on a été très exposés. Je suis très contente de ma tente: Naturehike star river 2 achetée 135 euros sur Amazon.

C’est la première fois que j’utilisais un réchaud: MSR acheté en France, vendu 3 fois plus à Auckland! Les cartouches de gaz qui se vissent se trouvent facilement dans les villes.

Je prends peu de pièces de rechange, en Nouvelle Zélande il y a des magasins de vélo assez fréquemment alors ça ne vaut pas la peine de se charger inutilement.

Étant très frileuse et avec les courses juste faites, on est quand même très chargés… XD

COMBIEN DE TEMPS PARTIR ET QUEL ITINERAIRE CHOISIR?

Alors là, c’est très personnel et subjectif mais comme exemple, en deux mois, on a quand même eu un bon aperçu des deux iles tout en prenant notre temps et en faisant quelques rando à coté. Mais nous avons décidé d’éviter certains tronçons (comme Turangi-Wellington ou Tekapo-Christchurch), sans trop d’interêt, trop dangereux à nos yeux pour se concentrer sur d’autres endroits.
J’avais l’avantage de déjà connaitre un peu la Nouvelle Zelande (en voiture avec une amie) alors j’ai eu moins de mal à planifier grosso modo l’itinéraire à vélo. Dommage, je n’ai pas pu faire le Northland à vélo. Mais il aurait fallu au moins deux semaines supplémentaires peut être…

Voici la carte de mon itinéraire à vélo, les points violets sont les étapes/nuits.

LES POINTS FORTS DE LA NOUVELLE-ZÉLANDE À VÉLO

Évidemment le gros point fort de la Nouvelle-Zélande ce sont ses paysages variés et superbes! Et à vélo, on en prend plein les yeux! On a vraiment le temps d’apprécier! Je ne calcule pas le nombre de fois où je me suis exclamée “oh c’est beau” par jour. Antoine mon compagnon en est témoin!

L’hospitalité Néozélandaise. Le réseau Warmshower en Nouvelle Zélande est assez développé, car les kiwis eux mêmes sont cyclotouristes ou cycloaventuriers. Ils aiment recevoir d’autres cyclovoyageurs et partager leurs experiences et connaissances. Nous avons été reçus de cette manière très généreusement et souvent à la dernière minute! Mais quand on ne trouvait personne sur warmshower, le porte à porte fonctionnait également et ces rencontres à l’improviste sont aussi de merveilleux souvenirs! Les kiwis sont en général gentils, aimant la nature et honnêtes. Il y a d’ailleurs très peu de délinquance et de vol en Nouvelle Zélande, même dans les grandes villes!

Avec Caroline et Mike, rencontrés au “take away” de Whangamata

Camping sauvage: en Nouvelle Zelande il est interdit de pratiquer le bivouac ou camping sauvage. Sous peine de 200$ d’amendes. Mais parfois nous n’avons pas le choix ou nous trouvons de si beaux coins qu’on a envie d’y passer la nuit. Avec nos vélos il est facile de se cacher. Et puis on reste toujours discrets, on part de bonne heure et on ne laisse jamais de traces! On dort ainsi près de jolies plages, dans les bois près d’un lac ou d’une rivière et même en montagne, au sommet d’Isthmus peak!!!
Mais shhhh c’est un secret…

LES POINTS FAIBLES

La nourriture parfois trop “fast food” à notre gout, produits chers, même les fruits et légumes de saison… On apprend vite quoi acheter pour respecter notre petit budget, et où, en privilegiant de grosses courses dans les supermarchés des villes. On part parfois chargés mais ça nous évite d’acheter ensuite dans les superettes des villages, plus chères.

Le vent parfois terriblement fort contre nous… je ne suis pas forcement trop entrainée physiquement alors certains jours ont été épuisants pour moi à pédaler contre le vent. Le relief et des journées avec de forts dénivelés positifs m’ont aussi éprouvée, mais la beauté des paysages compense la fatigue et l’effort!

Les chauffards et touristes sur la route. Quand tout le monde pense que la Nouvelle Zélande est un pays sûr, je n’ai pas tout à fait le même avis quand on parle de rouler à vélo. Je trouve que les automobilistes et chauffeurs routiers roulent très vite, sur des routes parfois étroites et sinueuses, et surtout qu’ils ne prêtent pas du tout attention aux cyclistes en ne respectant pas toujours la distance lors d’un dépassement. On a eu peur plus d’une fois et c’est aussi pour cela qu’on a préféré éviter certaines routes!
Les touristes avec leur van sont aussi dangereux surtout sur les routes étroites quand ils viennent d’arriver et n’ont pas l’habitude de conduire à gauche!!!

Les sandflies surtout sur la cote Ouest de l’ile du Sud: petites bestioles qui attaquent, piquent et ça gratte fort pendant des jours… On a du manger et se refugier dans la tente plus d’une fois pour les éviter… mais le matin elles nous attendent bien patiemment!

NOS ROUTES ET ENDROITS PRÉFÉRÉS:

Coromandel, les routes en virages avec nombreux points de vue depuis Thames au village de Coromandel

Rando Tongariro Crossing

Queens Charlotte drive le long des Marlborough sounds et Abel Tasman

La West Coast: la côte sauvage, la mer agitée, la végétation luxuriante

La route de Haast à Wanaka, le long de la rivière avec de nombreuses cascades!

Wanaka: les lacs Wanaka/Hawea, rando Roys peak et Isthmus peak

Queenstown: rando Ben Lomon

Lac Pukaki et Aoraki, vues du Mt Cook et rando Mueller Hut et Hooker valley au lever du soleil

Péninsule de Banks: de Diamond Harbour à Akaroa

Le Northland: pas eu le temps à vélo mais quelques jours en voiture de loc (avec ma mère lol), superbes paysages, collines, plages et moins de touristes!

PENINSULE DE COROMANDEL

Coromandel

Coromandel

Coastal walkway

Hahei – Cathedral Cove

Coromandel

Hot water beach

On a vu tellement de gens creuser pour rien que je vais vous donner un conseil: sentir d’abord les “points chauds” en marchant lentement sur le bout de plage où se trouvent les sources chaudes avant de creuser. Arriver environ 2h/1h30 AVANT la marée basse pour avoir le temps de creuser et de profiter du bain avant que la marée montante ne recouvre la plage à nouveau!

ROTORUA – WAI O TAPU

TONGARIRO CROSSING

QUEENS CHARLOTTE DRIVE

ABEL TASMAN

WEST COAST

HAAST PASS ROAD

WANAKA

Lake Wanaka/Hawea

Roys peak

Isthmus peak

QUEENSTOWN

Trek Ben Lomon

Glenorchy

MILFORD SOUND

Trek Gertrude saddle

LINDIS VALLEY

LAKE PUKAKI ET AORAKI/MT COOK

Lake Pukaki

Trek Mueller hut

Glaciers – Mueller hut

Hooker Valley

LAKE TEKAPO

AKAROA

Diamond Harbour – Pigeon Bay

Akaroa

NORTHLAND

Whangarei heads

Pahia

Russell

Petit clin d’œil sur les boites aux lettres des kiwis qui nous ont bien amusés sur le chemin, on ne les a pas toutes prises mais en voici quelques-unes:

DE GORAK SHEP AU KALA PATTAR

VOYAGE AUX ILES COOK